Garantie décès : la couverture obligatoire de l’assurance de prêt

La garantie décès est l’une des deux garanties obligatoires demandées par la banque pour tous les crédits immobiliers signés en France, avec la garantie PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie). En cas de décès, l’assurance verse à l’établissement prêteur le capital restant dû, mettant ainsi à l’abri votre famille. Détaillons ensemble les spécificités de cette garantie, incontournable !

Combien coûte la garantie décès ?

coût garantie décès assurance emprunteur

Si le souscripteur du prêt, c’est-à-dire l’assuré, vient à trouver la mort et que le crédit n’est pas encore totalement remboursé, le reste du montant à payer sera versé par l’assurance emprunteur (banque ou assurance) à l’organisme prêteur selon les différentes modalités qui ont été définies en amont : amortissement du crédit, montant garantie, durée, etc. Ainsi, le bien immobilier sera légué au reste de la famille selon les termes de l’assuré sans que ses proches n’aient à rembourser le reste du crédit. Il est difficile d’isoler le coût exacte de la garantie décès à l’intérieur de l’assurance de prêt, car bien souvent les banques exigent que vous soyez couverts pour d’autres risques : PTIA, ITT, IPT etc. Le coût dépend également d’autres critères, propres à chacun des assurés (ou du seul assuré, si vous empruntez seul) :

  • L’âge : plus l’assuré est âgé, plus le risque de décéder est grand, le tarif est donc plus élevé ;
  • L’état de santé (c’est pour cette raison que l’assureur vous demande de répondre à un questionnaire de santé) ;
  • La quotité choisie : c’est la répartition de la couverture sur l’ensemble des emprunteurs. Si vous empruntez seul, vous serez automatiquement couvert à 100 % sur le risque de décès, mais vous pouvez jouer avec les quotités si vous êtes plusieurs à acheter. Nous avons un guide dédié au calcul des quotités qui vous permettra de comprendre pourquoi ce point est crucial dans le choix des garanties et de sa couverture, et comment faire le bon choix.
    Par exemple, si vous empruntez à deux : Julien est couvert à 60 % sur sa garantie Décès, et Géraldine à 40 %. Si Julien décède, l’assurance remboursera 60 % du capital restant à rembourser. Il restera 40 % du capital à rembourser à la charge du co-emprunteur, Géraldine.

Vous trouverez, dans la simulation d’offre de prêt ou dans l’offre de prêt que vous avez signée, la liste des garanties et de leurs quotités que votre banque vous impose. Cela détermine la couverture prise en charge par l’assurance de prêt.

Comment trouver la meilleure offre pour sa garantie Décès ?

Pour trouver la garantie décès et plus globalement l’assurance de prêt qui vous couvrira au mieux et au meilleur prix, faites jouer la concurrence en comparant les offres. En effet, votre banque vous proposera, lorsqu’elle vous fera part de ses offres de prêt, son propre contrat d’assurance (dit contrat groupe). Vous avez la possibilité de ne pas souscrire cette offre (grâce à la loi Lagarde) au profit d’un autre contrat proposé par une assurance externe (dite assurance en délégation). Les taux d’assurance proposés sont plus intéressants, l’économie peut même représenter jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour certains prêts contractés sur plus de 20 ans.  Nous vous proposons des outils pour faire des simulations de coût, et pour trouver l’assurance qui sera acceptée par votre banque car elle présentera les mêmes garanties, ce qui est primordial.

Bon à savoir : les exclusions de la garantie Décès

Il existe quelques exclusions qui font que le montant ne sera pas remboursé par l’organisme assureur :

  • Suicide la première année de l’emprunt ;
  • Décès dans le cadre de la pratique d’un sport à risque (ce cas aura été préalablement discuté lors de la signature du contrat),
  • Overdose ;
  • Spécificités médicales précises (là aussi établies lors du choix du contrat) ;
  • Fausses déclarations au moment de la souscription, qui amènent à l’annulation du contrat (par exemple pour le cas des fumeurs).

Le conseil de Smart Octave

Afin d’éviter de prendre un risque qui engagerait vos proches et vos héritiers, je vous conseille de répondre sincèrement aux différents questionnaires que les assureurs vous font remplir afin d’estimer le risque. C’est très important pour être bien couvert ! Rassurez-vous : votre courtier ou le gestionnaire d’assurance vous accompagne dans tout le déroulé de la souscription de l’assurance emprunteur, pour ne rien louper.

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.