Garantie Incapacité Temporaire Totale (ITT) de l’assurance emprunteur

La garantie ITT n’est pas obligatoire, mais quasiment toujours exigée par les banquiers quand il s’agit d’un emprunt pour une résidence principale. Quand vous ferez le choix de votre contrat d’assurance de prêt, soyez vigilants : tous les assureurs ne proposent pas la même définition de l’incapacité et les périodes de prise en charge ne sont pas toujours les mêmes.

Prise en charge en cas d’incapacité de travail

A quoi sert la garantie ITT de l'assurance emprunteur ?

Une Incapacité Temporaire Totale (ITT) est due à une maladie ou à un accident entraînant des problèmes physiques ou mentaux empêchant totalement, mais temporairement, à l’assuré d’exercer son travail et donc le privant de sa rémunération. Vous risquez ainsi d’avoir des difficultés à rembourser vos échéances de remboursement. Généralement, les assureurs proposent une franchise de 90 jours pour l’ITT.

Admettons que vous ayez un accident de ski, et que vous soyez plâtré des deux jambes. Pas de chance, vous travaillez dans la restauration : il vous est impossible de poursuivre votre emploi durant votre rétablissement. Du premier au quatre-vingt-dixième jour, vous vous trouverez dans une période appelée « période de carence » durant laquelle vous ne serez pas aidé par votre assureur pour le remboursement de votre crédit. 91 est la date que l’on trouve le plus couramment dans les contrats, mais suivant les négociations précédent sa signature, ce délai peut être de 30, 60 ou encore 180 jours pour les contrats les moins avantageux. Après plus de 3 ans, votre organisme assureur pourra envoyer un médecin spécialisé pour évaluer l’état de santé de l’assuré et déterminer si son incapacité temporaire de travail devra ou non devenir une invalidité permanente.

Selon votre situation professionnelle

Si vous êtes en situation d’incapacité de travail mais que vous n’exercez, au moment de l’accident, aucun emploi, votre assureur ne vous indemnisera pas forcément. Cela dépendra des conditions générales de votre contrat. Il vaut mieux favoriser un contrat qui prendra en charge vos échéances de remboursement dans le cas où vous n’exercez pas d’emploi, car votre état de santé reculera forcément votre capacité à retrouver une activité salariale !

Une garantie forfaitaire ou indemnitaire ?

Je vous conseille de vérifier si votre assureur propose l’une ou l’autre méthode. En effet, celles-ci sont tout à fait différentes :

  • Garantie ITT forfaitaire: l’intégralité de l’échéance est couverte. Si vous remboursez 400 € par mois, votre assureur payera les 400 € à votre place. C’est le type de calcul le plus intéressant pour les assurés !
  • Garantie ITT indemnitaire: l’assureur remboursera l’échéance de prêt en fonction de votre perte de revenu. Par exemple, si votre contrat de prévoyance collective vous indemnise à 100 % de votre revenu, l’assureur ne prendra pas du tout le remboursement du crédit en charge. Si vous subissez une perte de revenu de 10 %, l’assureur prendra 10 % de l’échéance de prêt en charge.

Incapacité à exercer quelle profession ?

Autre point sur lequel il faut être attentif : c’est la définition de l’incapacité, qui dépend des assureurs. En effet, votre assureur peut estimer que si vous êtes en mesure d’exercer un autre emploi que le vôtre, il ne vous indemnisera pas.

Exemple : si vous vous cassez les deux jambes dans un accident de ski, vous aurez beaucoup de difficultés à vous déplacer. Si vous êtes maître-nageur, vous serez vraiment en difficulté pour exercer vos missions ! Toutefois, il ne vous est pas impossible de travailler derrière un bureau, par exemple. Si votre contrat prévoit de vous indemniser si vous ne pouvez plus exercer VOTRE profession, il prendra en charge les échéances de remboursement de prêt. Dans le cas contraire, l’assureur n’indemnise pas.

Comment trouver la meilleure offre d’assurance de prêt pour sa garantie ITT ?

Si vous achetez votre résidence principale, votre banquier exigera que vous soyez couvert en cas d’incapacité de travail (ITT). Il vous indiquera la couverture d’assurance minimum (la quotité), qui sera de 100 % si vous empruntez seul, mais qui peut être moins élevée si vous empruntez à plusieurs. Cette quotité déterminera le pourcentage de prise en charge. Si vous souhaitez ne pas opter pour le contrat groupe, l’assurance proposée par votre banque, sachez qu’il sera obligatoire de reporter cette couverture dans votre contrat d’assurance externe (contrat en délégation).

Le conseil de Smart Octave

Pour connaître l’assurance qui vous proposera le meilleur taux d’assurance, le mieux est de faire jouer la concurrence en simulant des coûts et en obtenant des devis. Notre outil de comparaison d’assurance de prêt vous permet de trouver le meilleur partenaire, tout en vous garantissant l’équivalence des garanties. Cela signifie que vous serez couvert sur les mêmes garanties et quotités que la banque exige et sur lesquels vous êtes déjà couvert, si vous êtes déjà en cours d’emprunt.

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.