Qu’est-ce qui est inclus dans ce taux ?

Quand on négocie son crédit immobilier, on parle du taux d’intérêt proposé ou obtenu mais on oublie souvent les autres frais liés au crédit. Ce sont ces frais qui sont intégrés dans le calcul du TAEG. Il s’agit des :

  • frais de dossier ;
  • frais de garantie ;
  • frais pris par des intermédiaires, par exemple le courtier en prêt ;
  • frais de tenue de compte ou de prélèvement ;
  • frais d’estimation du bien ;
  • frais d’assurance de prêt si celle-ci est prise auprès de la banque.

Comment le TAEG est-il calculé ?

Une fois tous ces frais déterminé, le TAEG est obtenu grâce à un calcul qui a été homogénéisé à l’échelle européenne. Le résultat est un pourcentage annuel du capital emprunté. On parle d’un taux « actuariel », car le TAEG intègre le fait que les intérêts annuels génèrent eux aussi des intérêts par la suite. La formule de calcul est normalisée pour l’Europe. Ce taux est donc le reflet du coup réel et total de votre crédit. Il peut donc vous aider à faire un choix entre deux offres de crédit qui ont la même durée et le même montant. Il pourra également vous aider à négocier.

Dans le cas d’un crédit à taux variable, le TAEG sera calculé sur le taux de départ. Il fera alors l’objet d’une révision à chaque révision du taux. Dans ce cas, le TAEG est beaucoup moins intéressant à comparer puisqu’il ne peut pas prendre en compte les variations du taux dans le temps.

Où trouver ce taux ?

Le TAEG est obligatoirement mentionné sur les publicités et les offres préalables de crédit. Il doit également être présent sur l’offre de prêt. Le TAEG est indispensable pour les offres de prêt immobiliers mais également pour les crédits à la consommation. Le TAEG ne pourra jamais être supérieur au taux d’usure légale fixé par la banque de France.

Et le TEG, c’est pareil ?

Presque, mais pas tout à fait ! En fait, le TEG ou Taux effectif Global est l’ancien taux, qui était utilisé avant octobre 2016. Les méthodes de calcul et les frais à prendre en compte ont été harmonisés pour se mettre en conformité avec les directives européennes, mais cela ne change rien au coût réel du crédit. C’est simplement un mode de calcul légèrement différent, sans impact sur le montant des remboursements.

Comment comparer les frais d’assurances à l’aide de ce taux ?

En plus d’être un élément de comparaison objectif sur les offres de prêt, le TAEG permet également de mettre en évidence la part de l’assurance dans le coût de votre crédit. En effet, depuis 2015, toute proposition de crédit assortie d’une assurance doit faire figurer le Taux Annuel Effectif d’Assurance ou TAEA.

Ce taux est obtenu par le calcul suivant :

  • TAEA = TAEG avec assurance – TAEG sans assurance

La banque doit préciser ce taux mais également les garanties qui correspondent à cette offre d’assurance (décès, invalidité, incapacité…). Comme pour le TAEG, ce taux doit figurer sur tous les documents et publicités. L’objectif de cette mesure est bien sûr de rendre le coût de l’assurance plus transparent et plus comparable, pour favoriser la concurrence.

Lorsque vous demandez un devis à un assureur tiers ou sur des comparateurs comme smartOctave, le coût de votre assurance vous sera également présenté en TAEA. Vous pourrez ainsi facilement comparer deux prix. Plus le taux est bas, moins vous paierez pour vous assurer. Il faudra bien évidemment vérifier les garanties proposées pour être sûr de comparer des assurances comparables.

Finalement pour choisir, il suffit de comparer les différents taux et de prendre le plus bas ?

Comparer les taux, c’est bien et c’est un bon début. Cela permet d’obtenir facilement une idée du coût global du crédit mais il y a des limites. Sur un prêt immobilier il y a en particulier trois éléments complémentaires à étudier :

  • Pouvoir stopper les remboursements pendant quelques temps ;
  • Augmenter les mensualités ;
  • Rembourser de manière anticipée tout le prêt ou seulement une partie.

Ces différentes actions sont le plus souvent possibles mais avec des conditions et des coûts qui varient beaucoup d’une offre à l’autre. Ce sont donc des points à vérifier avec attention, et à négocier éventuellement.

Ce qu’il faut retenir :

  • TAEG signifie Taux Annuel Effectif Global ;
  • TAEA signifie Taux Annuel Effectif d’Assurance ;
  • Les deux s’expriment en pourcentage annuel du capital emprunté ;
  • Le TAEG et le TAEA doivent obligatoirement être présents sur les documents qui vous sont remis ;
  • Le TAEG permet de comparer des offres de prêt entre elles en intégrant tous les coûts et sur un critère objectif ;
  • Il ne faut pas pour autant négliger les autres critères de comparaison ;
  • Le TAEA est un élément objectif permettant de comparer le prix d’une assurance de prêt à condition que les garanties soient bien les mêmes.

Le conseil de Smart Octave :

Connaître le TAEG et le TAEA permettra de faire une comparaison éclairée et surtout de trouver le meilleur taux pour son assurance emprunteur. Attention cependant à bien vérifier que les garanties sont équivalentes !

Ce site utilise des cookies pour vous assurer une meilleure expérience de navigation. En continuant à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Pour en savoir plus, cliquer ici.